05/02/2007

 Choix évident!

Dans la multitude de formations dites « de gauche », l’électeur, le citoyen, ne sait pas facilement se situer, la diversité induit en erreur pas mal de gens désireux de voir s’améliorer leur condition ou tout bonnement ne plus la voir se dissoudre par le magma néolibéral actuel.

 

Il est évident de constater une tendance généralisée « à droite » des différents partis sociaux-démocrates partout en Europe, malgré l’appel lancé par certains en faveur d’une Europe plus sociale, c’est un leurre de croire à tel langage puisqu’il ne fait aucun doute sur les intentions de la plupart de nos gouvernants, manipulés par le patronat. Le répéter est certes inutile pour les convaincus, mais prouver cette manipulation sans en venir directement aux conclusions ferait réfléchir pas mal d’hésitants. La tromperie est une des armes de la politique, et non des moindres ; après tout le contenu du nom de parti N.S.D.A.P. Allemand (1920-1945), ou parti nazi comportait lui aussi l’appellation ‘socialiste’ (le S. de National Socialist Deutsche Arbeit Parti, ‘arbeit’ voulant dire travail), et donc le parti d’Hitler lui-même exerçait cet amalgame afin de mieux capter les faveurs du peuple, la pression physique par les S.A. et la manipulation mensongère du chef de parti en sont d’autres incitants à imposer cette politique. Je n’irai pas jusqu’à comparer les partis « socialistes » avec le nazisme, mais avouons qu’ils en possèdent quelques similitudes, entre-autres l’endoctrinement imposé de leur histoire, révisée et tournée à leur avantage exclusif, contradictoirement aux faits réels et à leurs vraies motivations ; lesquelles nous ramèneront indubitablement à leur soumission à la bourgeoisie.

 

Telle une religion, idéalisée et vouée au culte du « Dieu-Pognon », la bourgeoisie domine la plèbe au plus profond des âmes de leurs croyants, leur donnant à rêver qu’ils puissent un jour eux aussi accéder à cette situation de riche-puissant-dominateur ; menteurs et manipulateurs profitant pleinement de l’incrédulité, de la naïveté du peuple et de se repaître dans leur immense bassesse ; l’humble dominé par le mécréant, le modeste exploité par la gigantesque démesure du fou-bourgeois.

 

Il n’est pas rare d’entendre le peuple faire les mêmes commentaires pré-électoraux du genre défaitiste bien avant l’acte lui-même, relativisant négativement l’issue du scrutin ; prédisant à l’avance les résultats médiocres de par les similitudes avec les anciennes élections ; « çà ne sert à rien de voter, de toutes façons ce seront les mêmes qui repasseront ! » ; « que l’on vote pour Pierre, Paul ou Jacques, bleu, vert, rouge ou orange, ce sont toujours les mêmes politiques et les mêmes façons de nous plumer ! » ; cette dernière n’est pas tout à fait fausse, mais la raison seule manque aux gens, bien mal informés des buts réels des partis sociaux-démocrates ; les soi-disant partis traditionnels démocratiques. Car nous ne vivons pas, en Europe, dans des pays démocratiques, mais bel et bien dans la dictature de l’argent et du pouvoir, la dictature néolibérale, la dictature du patronat et des actionnaires, la dictature de la bourgeoisie !

17:12 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Philo Marxiste-léniniste | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : socialisme, social, politique, philo, marx, lenine |  Facebook |

Commentaires

le drapeau rouge je te remercie pour ta visite et je réponds ici à ta question: sur mon blog on peut parler de tout et de rien...à la base les posts concernaient essentiellement des débats politiques, sur la gauche en particulier.
Mais à la longue, j'ai décidé de diversifier...tout en restant convaincu de notre idéal.
voilà...

Écrit par : Gregg Le Rouge | 05/02/2007

Aaaaaah ! que voilà un blog qui me parle ... félicitations, camarade !
Alors pour la traduction :
hasta siempre = pour toujours
hasta la victoria siempre = la victoire pour toujours

Benvenido !

Écrit par : Friduchita | 07/02/2007

Les commentaires sont fermés.