02/03/2007

Une femme tue ses 5 enfants avant de vouloir se donner la mort; cherchez plus loin les causes réelles des actes de ce genre .....

Le devoir d’information, le devoir d’éducation.

 

Le capitalisme est en plein essor, c’est une évidence ; où cela s’arrêtera t’il ? Jusqu’à notre asservissement le plus complet, l’esclavagisme moderne, c’est indéniable. L’oppresseur est le patronat, l’actionnaire, le gros investisseur et les esclaves sont tous les autres.

 

Le dénoncer est déjà une forme de combat, éveiller les consciences afin de faire comprendre à tous que des solutions existent pour endiguer ce fléau destructeur voué uniquement au profit de quelques-uns et au détriment de tous les autres.

 

Mais un travail concret doit être fait individuellement et par tous, nous devons participer activement à l’information (ou à la contre-information anesthésiante des médias traditionnels et des sociaux-démocrates) afin de propager nos idées, apporter nos solutions concrètes aux problèmes individuels de chacun. Le socialisme Marxiste-léniniste n’est pas qu’un concept, n’est pas seulement une masse de théorie, mais une piste, la voie nous permettant de trouver ces solutions sur le plan pratique.

 

Le désarroi est de plus en plus « palpable » dans pratiquement toutes les couches de la population, et plus seulement parmi les défavorisés ; c’est donc dire le malaise omniprésent sclérosant la vie quotidienne de nos proches, de nos semblables, de nos frères et sœurs(*). Nous nous devons d’être humains et solidaires envers tout un chacun, et loin de vouloir prêcher auprès les plus convaincus d’entre vous lisant ceci, pas mal de gens qui nous entourent ne le sont pas, il nous appartient donc de combler cette lacune.

 

A mon avis, afin de connaître un nouvel essor communiste dans nos pays occidentaux, il sera nécessaire auprès de nos populations d’annihiler les effets pervers du révisionnisme capitaliste perpétré par des gens comme Soljenitsyne et bien d’autres, et de réhabiliter la mémoire de gens comme Staline, nécessitant la perception positive de son œuvre, et non pas en tant que tyran responsable d’épuration via les goulags, tel que le capitalisme l’a inculqué depuis tant de décennies afin de mieux manipuler l’opinion des peuples contre le communisme, ennemi certain de ce capitalisme ; Staline est un personnage-clé de l’application positive du socialisme, de la mise en pratique des principes Marxistes et Léninistes.

 

Nous nous trouvons, peuples des pays occidentaux, en plein cœur d’une dictature du pouvoir de l’argent, de l’asservissement des plus démunis par les multimilliardaires, grands patrons du système. Sinon, que les gens issus de la classe moyenne et de la classe la plus démunie me prouvent concrètement qu’actuellement nous nous trouvons dans un système égalitaire où les libertés de tous sont préservées ! La bonne information se doit d’être propagée, que ce soit par le bouche à oreille ou via ces blogs ou sites sur internet ; mais la vérité doit être dite, afin de mieux nous armer contre l’oppression de ce système de plus en plus étouffant, de plus en plus avilissant, mettant en exergue les différences de tous à tous les niveaux afin de mieux contrôler les masses, c’est-à-dire nous-mêmes.

 

(*) La véritable raison qui a poussé cette mère de 5 enfants à les assassiner avant de vouloir elle-même se donner la mort, ce début mars, à Nivelles, est ce désarroi face à cette société pourrie par l’argent ; et prouve bien par des actes de ce genre que notre vie, quoiqu’on dise et qu’on fasse, ne nous appartient plus du tout, la liberté de nos actes est actuellement tout à fait révolue, l’autodestruction comme dans ce cas-ci est devenue la seule échappatoire à un système qui nous exècre en tant qu’individu, système dont nous n’avons plus le contrôle, même de nos vies, dans lequel nous ne nous situons plus du tout. Et c’est bien là que l’on se rend compte que les médias, classant ce drame dans les « faits divers », ne porte aucun jugement sur l’objet qui a poussé cette mère à l’acte extrême ; et pire, banalise celui-ci en condamnant cette mère par avance, par ses propos ; se substituant à la justice, détournant l’opinion que devrait avoir le commun des mortels, nos sœurs et frères, nos semblables. Certes, assassiner ses propres enfants n’est pas un acte cautionnable, mais il faut mettre en lumières ce qui a provoqué ce geste extrême ! Bref, nous n’avons même plus le choix d’avoir nos propres opinions ; et qui ose dire que nous ne sommes pas en pleine dictature ?

A. P.

 

02:22 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : societe, education, information, social |  Facebook |

Commentaires

Je dois préciser que je condamne vigoureusement toute atteinte à la vie d'un enfant, c'est évident; mais je trouve qu'il est plus que nécessaire de déterminer les causes qui amènent une mère à de telles extrêmités, et ce n'est pas un cas isolé, çà arrive olus souvent qu'on ne le pense (les gens oublient vite lorsqu'on en parle plus dans la presse), ainsi que les suicides, bien souvent aussi pour des causes non-évidentes, sont en nette recrudescence.

Dire simplement que "c'est la société qui veut çà", c'est "un phénomène de société", comme la montée de la violence, de la drogue, de la prostitution enfantine est justifiée de la même manière; le dénoncer est certes une chose, mais y remédier en est une autre.

Créer un état-policier n'est pas une solution, car la répression s'opère toujours au lieu d'un véritable soutien, d'une véritable éducation, de solutions plus concrètes afin d'éviter d'en arriver là, plutôt que punir les contrevenants (je veux dire, un coupable doit être puni, c'est certain; mais ne ferait-on pas mieux de tout faire pour éviter qu'il y ait des coupables?)

Le débât est lancé, et plutôt que de juger mal un article de ce blog qui vous est mal compris, donnez votre opinion par un commentaire, on discutera mieux.

Écrit par : AP | 04/03/2007

Les commentaires sont fermés.