05/09/2007

Encore et toujours Demotte, l'antisocial!

Visible sur  http://demotte.wallonie.be/site/Textes.asp?DocID=516&v1ID=&RevID=&namePage=&pageParent=

Rudy Demotte présente son Pacte social pour la Wallonie [29/08/2007]

Rudy Demotte a présenté son Pacte social pour la Wallonie. Il estime que pour "mettre les Wallons au travail", la paix entre patrons et syndicats est nécessaire.

 

"Il faut un nouveau pacte social wallon, liant mouvement syndical, patronat, responsables publics", estime Rudy Demotte. Se référant à l'accord obtenu à Charleroi dans le cadre du dossier Ryanair, le ministre-président wallon estime par ailleurs qu'un "délai minimal à respecter avant d'entreprendre des actions de type grève semble être une dynamique qui pourrait être étendue à d'autres secteurs". "Le principe d'une grève sauvage est un type d'action à proscrire dans une Région qui s'attache à réussir son redéploiement économique", avance-t-il. Il pense que pour les investisseurs, "notre Région pâtit encore de son image gréviste". Il attend également du patronat qu'il considère les syndicats comme son premier partenaire et qu'il s'engage dans un processus de concertation sociale plus important. "Je souhaite des engagements forts tant en ce qui concerne la qualité des contrats, les salaires ou encore la formation". Rudy Demotte prévient: "Je serai un ministre-président de terrain. J'irai partout où les choses bougent en Wallonie, habité par une obsession quasi monomaniaque".

 

Analysons un peu mieux ce texte :

 

Il dit que « pour "mettre les Wallons au travail", la paix entre patrons et syndicats est nécessaire. », doit-on entendre par là que:

1°) Les Wallons ne travaillent pas ? Que sont-ils alors ? Des fainéants ?

2°) La paix est nécessaire (?), or, trouvez-vous qu’il y ait encore beaucoup de grèves actuellement ?

3°) Que peut-on comprendre à propos de "paix entre patrons et syndicats" ? Les travailleurs devront complètement "fermer leur gueule" et se soumettre complètement aux volontés du Patronat et des actionnaires ?

 

Il dit que "Il faut un nouveau pacte social wallon, liant mouvement syndical, patronat, responsables publics", cela veut-il dire que:

1°) Les pactes étant une imposition des volontés du patronat aux travailleurs, ces derniers seront davantage muselés par des réglementations strictes et abusives ?

2°) En précisant "mouvement syndical", le syndicat servirait à quoi ? Il ne servirait plus que d'organisme de paiement aux chômeurs ? (oh! Pardon, les "travailleurs sans emploi").

 

Il dit qu'un "délai minimal à respecter avant d'entreprendre des actions de type grève semble être une dynamique qui pourrait être étendue à d'autres secteurs". "Le principe d'une grève sauvage est un type d'action à proscrire dans une Région qui s'attache à réussir son redéploiement économique", Ce qui confirme que:

1°) Ca sous-entend: "Syndicats, fermez vos gueules et laissez-nous faire, c'est nous qui décidons" ?

2°) Sachant qu'une grève est toujours un acte sauvage, car ressentie durement par les travailleurs privés de leur salaire, ce moyen de lutte est toujours le dernier recours lorsque des négociations n'aboutissent pas; cela veut-il donc dire que le patron aura beau jeu car toute négociation ne devra plus être nécessairement sanctionnée par un mouvement de grève ?

 

Demotte, n'oublies surtout pas ton tablier BLEU lorsque tu te rendras partout où les choses bougent, comme pour tous tes copains du PS!

01:35 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : demotte, antisocial, droit_de_greve, exploitation, liberalisme, actualite |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.