30/09/2007

Crime de guerre USA en Irak

19:16 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : guerre, irak, usa, crimes |  Facebook |

26/09/2007

Pauvre P.S.!

Ils ne changeront jamais! Lire la suite en cliquant sur ces mots.

23:15 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : ps, vol, arnaque, escrocs, bandits |  Facebook |

23/09/2007

Pétition pour le soutien aux réelles victimes des attentats du 11 septembre 2001

http://www.reopen911.info/petition.html

" Les attentats du 11 septembre furent une tragédie pour les 3 000 victimes directes et le sont toujours pour toutes les victimes indirectes présentes et à venir (plus de 650 000 morts en Irak).

Ce drame sur-médiatisé a servi de prétexte à :

  • la promulgation, dans de nombreux pays dont les nôtres, de lois liberticides prises au nom de notre protection contre le "terrorisme",
  • à l'intensification sans précédent d'une prétendue <> menée par l'administration US et ses alliés contre des pays dont les liens avec ces attentats sont loin d'être clairement prouvés.

Le rapport final de la commission d'enquête sur le 11 septembre censée faire toute la lumière sur ces attentats a laissé de nombreuses questions cruciales sans réponses. Il comporte, de l'avis même du président de la commission d'enquête, de nombreux mensonges, invraisemblances et omissions d'ordre militaire (sur les procédures d'interceptions par exemple) et également scientifique (effondrement de la troisième tour WTC7).

Pour toutes ces raisons, les signataires se joignent :

  • aux familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001,
  • à un nombre toujours croissant de représentants de l'administration, des services de renseignements, des armées, des médias et de citoyens Etats-uniens, - aux scientifiques et experts civils ou militaires de toutes nationalités, qui, à travers le monde, remettent en question la version officielle du 11 septembre et réclament l'instauration d'une commission d'enquête internationale et indépendante sur ces attentats.

Afin que ce soutien se traduise dans les faits, nous demandons :

  • d'une part à nos mandataires locaux, nationaux et européens d'interpeller leurs assemblées respective sur le sujet,
  • d'autre part à nos chefs d'Etat et/ou de gouvernement respectifs de proposer devant le Conseil de Sécurité de l'ONU une résolution appelant à l'instauration d'une commission d'enquête internationale indépendante sur les attentats du 11 septembre - à l'image de la commission d'enquête internationale sur l'attentat perpétré contre le premier ministre libanais, Rafic Hariri.

Enfin, nous invitons tous les journalistes à jouer pleinement le rôle que tout citoyen est en droit d'attendre d'eux dans une démocratie, en les informant des enjeux en question."

http://www.reopen911.info/petition.html

18:06 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : petition, attentats, terroristes, 11septembre |  Facebook |

17/09/2007

Forum "Belgique en danger"

belgiqueendanger
Un nouveau forum pour la bonne cause, parce que nous aussi nous avons droit à la parole!

19:41 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : separatisme, union, politique, belgique |  Facebook |

09/09/2007

Jusque quand aurons-nous du pétrole? Et après?

pétrole jpeg
 

Les spéculations sur notre vie, sur notre avenir, sur notre bien-être, ont toujours motivé une certaine catégorie de gens. Qui pourrait se douter que même se retrouver dans un inendie tel que le provoquent les sècheresses actuelles peut faire gagner pas mal d'argent à des investisseurs de moins en moins scrupuleux? De là à en conclure que même les guerres sont voulues pour fabriquer du fric sur le dos des peuples, il n'y a qu'un pas! Lisez la suite, çà commence avec des prévisions sur nos réserves pétrolières, mais la fin est tout simplement dégoûtante! Enfin, vous jugerez.


Le monde manquera-t-il bientôt de pétrole?



On n'en a pas parlé au journal de 20 heures... et on n'en parlera pas avant qu'il ne soit trop tard !

On commencera par montrer du doigt les politiciens qui ont ignoré cette terrible menace parce qu'ils savaient qu'elle ferait dérailler les élections.

Ensuite, on accusera les médias, qui ont laissé de côté des preuves effarantes, disponibles depuis des années -- simplement parce que ce n'était pas assez "sexy" pour figurer en première page.

Puis on accusera l'OPEP, qui a délibérément dissimulé la vérité sur cette crise pendant plus d'une décennie... simplement pour pouvoir jouer sur les quotas d'exportation et engranger plus de pétrodollars.

Et on accusera les "grandes pétrolières" qui ont non seulement enterré ces preuves dans les années 50 ..mais ont même utilisé d'autres fausses données pour faire grimper le cours de leurs actions.

Mais montrer tout le monde du doigt ne changera rien au séisme énergétique dont je voudrais vous parler.

Un séisme, quel séisme ?

 

19:21 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mediamensonges, capitalisme, exploitation |  Facebook |

05/09/2007

Encore et toujours Demotte, l'antisocial!

Visible sur  http://demotte.wallonie.be/site/Textes.asp?DocID=516&v1ID=&RevID=&namePage=&pageParent=

Rudy Demotte présente son Pacte social pour la Wallonie [29/08/2007]

Rudy Demotte a présenté son Pacte social pour la Wallonie. Il estime que pour "mettre les Wallons au travail", la paix entre patrons et syndicats est nécessaire.

 

"Il faut un nouveau pacte social wallon, liant mouvement syndical, patronat, responsables publics", estime Rudy Demotte. Se référant à l'accord obtenu à Charleroi dans le cadre du dossier Ryanair, le ministre-président wallon estime par ailleurs qu'un "délai minimal à respecter avant d'entreprendre des actions de type grève semble être une dynamique qui pourrait être étendue à d'autres secteurs". "Le principe d'une grève sauvage est un type d'action à proscrire dans une Région qui s'attache à réussir son redéploiement économique", avance-t-il. Il pense que pour les investisseurs, "notre Région pâtit encore de son image gréviste". Il attend également du patronat qu'il considère les syndicats comme son premier partenaire et qu'il s'engage dans un processus de concertation sociale plus important. "Je souhaite des engagements forts tant en ce qui concerne la qualité des contrats, les salaires ou encore la formation". Rudy Demotte prévient: "Je serai un ministre-président de terrain. J'irai partout où les choses bougent en Wallonie, habité par une obsession quasi monomaniaque".

 

Analysons un peu mieux ce texte :

 

Il dit que « pour "mettre les Wallons au travail", la paix entre patrons et syndicats est nécessaire. », doit-on entendre par là que:

1°) Les Wallons ne travaillent pas ? Que sont-ils alors ? Des fainéants ?

2°) La paix est nécessaire (?), or, trouvez-vous qu’il y ait encore beaucoup de grèves actuellement ?

3°) Que peut-on comprendre à propos de "paix entre patrons et syndicats" ? Les travailleurs devront complètement "fermer leur gueule" et se soumettre complètement aux volontés du Patronat et des actionnaires ?

 

Il dit que "Il faut un nouveau pacte social wallon, liant mouvement syndical, patronat, responsables publics", cela veut-il dire que:

1°) Les pactes étant une imposition des volontés du patronat aux travailleurs, ces derniers seront davantage muselés par des réglementations strictes et abusives ?

2°) En précisant "mouvement syndical", le syndicat servirait à quoi ? Il ne servirait plus que d'organisme de paiement aux chômeurs ? (oh! Pardon, les "travailleurs sans emploi").

 

Il dit qu'un "délai minimal à respecter avant d'entreprendre des actions de type grève semble être une dynamique qui pourrait être étendue à d'autres secteurs". "Le principe d'une grève sauvage est un type d'action à proscrire dans une Région qui s'attache à réussir son redéploiement économique", Ce qui confirme que:

1°) Ca sous-entend: "Syndicats, fermez vos gueules et laissez-nous faire, c'est nous qui décidons" ?

2°) Sachant qu'une grève est toujours un acte sauvage, car ressentie durement par les travailleurs privés de leur salaire, ce moyen de lutte est toujours le dernier recours lorsque des négociations n'aboutissent pas; cela veut-il donc dire que le patron aura beau jeu car toute négociation ne devra plus être nécessairement sanctionnée par un mouvement de grève ?

 

Demotte, n'oublies surtout pas ton tablier BLEU lorsque tu te rendras partout où les choses bougent, comme pour tous tes copains du PS!

01:35 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : demotte, antisocial, droit_de_greve, exploitation, liberalisme, actualite |  Facebook |

02/09/2007

A nos futurs dirigeants.

A nos futurs dirigeants :

De réformes en réformes, la Belgique s’est bien transformée depuis un quart de siècle, sous prétextes d’évènements extérieurs à notre pays, non seulement le pouvoir d’achat du peuple a bien diminué, la pauvreté a augmenté, les riches d’antan sont devenus des méga-riches.

Actuellement, 10% de la population se partagent 50% des richesses du pays. Et les négociations actuelles dans le « loft-Val-Duchesse-accadémy » n’ont pour but que de trouver un meilleur moyen de plumer encore d’avantage les moins nantis.

La révision de la constitution, la scission de certains pouvoirs fédéraux ne favorisera qu’une certaine « élite » de notre pays déjà si petit et affaiblira le peuple entier, la diminution du nombre de chômeurs par un contrôle accru qui aboutira à des exclusions massives et à une précarisation plus grande de la couche déjà pauvre du peuple. Les mesures antisociales que vous nous concoctez serrera encore plus la corde occupée à nous pendre. La privatisation des services publics supprimera encore d’avantage une garantie d’emploi à une majorité des travailleurs, pour le plus grand profit des actionnaires.

Descendez dans la rue et mêlez-vous aux gens d’en bas, faites un bon stage de précarité, vous aussi, ensuite vous pourrez vous enfermer dans vos salles de réunions et établir ce qui est le mieux pour ceux que vous êtes occupés à condamner actuellement !

Lorsqu’on ne vit pas la misère, on ne peut pas bien la comprendre.

Programmer une régression sociale est très aisé, pour des gens comme vous, aux idées alimentées uniquement par le lobbying patronal et l’actionnariat.

Faites de la politique pour tout le monde, s’il vous plaît !

Alex Pozetti