30/03/2008

RSF se fait virer par l'UNESCO

Actuellement Robert Ménard occupe le devant de la scène dans les journaux télévisés, dans les débats sur le Tibet (il y a deux jours sur Frnace 5), dans les journaux au travers de publicités payées avec des attaques directes contre la Chine: dernier en date, l'actrice Emmanuelle Béart portant le t-shirt de RSF avec les anneaux olympiques remplacés par des menottes, et avec le commentaire: le pays où le plus grand nombre de journalistes sont enfermés. Ménard est très connu par les organisations de solidarité autour de Cuba qui se sont rendues comptes de son rôle anti-cubain frénétique en liaison avec les "gusanos", les Cubains de Miami, et donc aussi le gouvernement des E.-U. Et de son silence autour des assassinats de journalistes en Colombie.

 

RSF se fait virer par l'UNESCO
12 mars 2008
L'aut'journal

L’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) a retiré à l’ONG Reporters sans frontières (RSF), basé en France, la codirection du Jour pour la liberté sur Internet.

Des sources diplomatiques de l’UNESCO ont révélé à l’agence Prensa latina que l’organisme de l’ONU avait pris cette décision en raison du manque d’éthique évident et répété de RSF, dans sa campagne pour disqualifier un certain nombre de pays.

Selon plusieurs médias, les agissements de RSF ne correspondent pas à l’image ni aux buts de l’UNESCO, pour qui RSF agit de façon sensationnaliste en voulant s’ériger en tribunal d’inquisition à l’égard de pays en voie de développement.

Ces mêmes sources précisent que pour cette raison et aussi à cause des agissements passés de RSF, l’UNESCO entend mettre fin, de façon définitive, à ses relations avec l’ONG française, et elle exclut tout type de collaboration future avec celle-ci.

RSF, accusée à maintes reprises d’entretenir des liens étroits avec la CIA américaine, a lancé aujourd’hui sa campagne visant à dénoncer les pays où se pratiquerait une cybercensure.

Curieusement, signalent certains diplomates qui ne veulent pas qu’on mentionne leurs noms, aucun pays occidental n’apparaît sur la liste noire de RSF qui concentre son tir sur les pays dit du Tiers Monde.

Le journaliste québécois Jean-Guy Allard a révélé à plusieurs reprises, dans des articles et dans un livre publié il y a quelques années, que l’organisation Reporters sans frontières recevait des subventions de la National Endowment for Democraty (NED), un organisme paravent de la CIA. Le même journaliste a aussi dévoilé les liens de RSF avec des agents avoués de la CIA.

Rappelons que l’Union européenne a versé, en 2005, plus de un million d’Euros à RSF.

Précisons que la campagne que lance aujourd’hui RSF, en prétendant bénéficier de l’appui de l’UNESCO, ce qui est totalement faux, a été organisée par l’agence de publicité Saatchi & Saatchi, de New York, une filiale de la multinationale Publicis, la quatrième entreprise de publicité et de relations publiques la plus grande au monde, qui a, parmi ses principaux clients, General Mills, Johnson & Johnson, Toyota, Visa, Coca-Cola, Heinz, Mc Donald’s, Philip Morris, General Motors, Citibank et, tenez-vous bien, l’armée américaine! Pour une ONG qui prétend défendre la liberté d’opinion, disons qu’elle a su s’entourer d’amis on ne peut plus fidèles.
_________
Sources : Prensa latina et Jean-Guy Allard. Traduit de l’espagnol par Jacques Lanctôt.
 
 
 
 
 
 
 
 
Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur RSF: 2 livres
 
 
 



 

Maxime Vivas
La Face cachée de Reporters sans frontières
De la CIA aux faucons du Pentagone

Voici, détaillés dans ces pages, les fréquentations douteuses, les financements honteux, les hargnes sélectives, les indulgences infondées, les tentatives de dissimulations, les manipulations des chiffres, les mensonges réitérés de Reporters sans frontières, le tout au service d’une cause sans rapport avec les objectifs affichés. Observons son ardeur au travail contre les pays pauvres que l’Occident veut soumettre et son silence face aux concentrations économiques dans les médias des pays riches. Notons sa mansuétude envers les « bavures » de l’US Army, ses « oublis » dans la comptabilisation de journalistes qui en sont victimes.
Ce livre dévoile les paravents de la CIA qui alimentent RSF en dollars : le Center for a Free Cuba et la National Endowment for Democracy (NED) via l’United States Agency for International Development (USAID).
Et il n’y a pas qu’eux : l’Open Society Institute du milliardaire et magnat international de la presse George Soros, ami personnel de Bush, qui s’agite partout où peut être mis en place un gouvernement pro-états-unien, fait partie aussi des généreux financiers de RSF.
Alors, RSF ??? Association humanitaire ou bras médiatique européen de la CIA et des faucons du Pentagone ?

Ecrivain et cyberjournaliste, ex-référent littéraire d’Attac-France, Maxime Vivas (prix Roger Vailland 1997) a publié sept livres (romans, polars, humour, essai), des nouvelles et des centaines d’articles traduits en plusieurs langues sur des dizaines de sites Internet. Il écrit également pour la presse quotidienne et assure chaque semaine une chronique
littéraire sur Radio Mon Païs à Toulouse.
Il a notamment écrit deux recueils (collectifs) de nouvelles publiés suite à la catastrophe d’AZF : Toulouse, sang pour sang (Le Corbeau, 2001) et AZF, Toulouse sang dessus dessous (Loubatières, 2001). Il a également participé à l’ouvrage avec Danielle Bleitrach et Victor Dedaj à l’ouvrage Les États-Unis de mal empire (Aden, 2005)



 'Le dossier Robert Ménard. Pourquoi Reporters sans frontières s'acharne sur Cuba' de Jean Guy Allard, très intéressant à lire

13:59 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

trop is te veel ! http://www.lapetition.be/en-ligne/lunit-dun-pays-cest-aussi-navoir-quun-seul-gouvernement-2081.html

ce lien est une occasion d'émettre son véto quant au nombre invraissemblable de politiciens en Belgique !
Les belges se plaignent mais quand il s'agit de réagir...on dirait que la peur prend le dessus !
Nous, citoyens de ce pays et électeurs avant tout, devons maintenant faire la file aux banques alimentaires, se trouver un 2ème job, nouer les deux bouts ou...se retrouver à la rue ou dans une voiture en guise d'habitation, pendant que nous cautionnons et payons un nombre incalculable de conseillers, échevins, députés,ministres,vices-présidents,présidents,etc...
Ce pays comprend 6 gouvernements, 5 parlements, 3 régions, 3 communautés.
C'est tout simplement de la folie légère et frise l'indécence et le ridicule !
Alors si vous êtes également de cet avis, faites connaitre cette pétition à vos amis et signez-la !
Nous, les citoyens, avons aussi droit à un avenir plus reluisant !
Merci !

Écrit par : jojo | 31/03/2008

salut! j'ai fait la promo de ton blog sur le mien.
à bientôt!

Écrit par : Gregg | 08/04/2008

Les commentaires sont fermés.