31/12/2009

Meilleurs vœux pour 2010

Meilleurs vœux pour 2010


Meilleurs vœux, oui, meilleurs vœux pour une vie meilleure, dénuée de toute forme d’exploitation des uns par les autres. Car tant qu’existera cette constante dans l’humanité, rien ni personne ne pourra  prétendre à une vie idéale, une vie juste.


La neuvième année de ce millénaire fut riche en rebondissements politiques. Le dernier grand moment de l’année fut sans nul doute le sommet de Copenhague. Ce fut un échec, certes, mais pas pour tout le monde. Le discours de Hugo Chavez n’est pas passé inaperçu, car il met l’accent non pas sur les causes matérielles, qui amènent à la détérioration planétaire, mais bien sur LA cause fondamentale, la cause principale, l’impérialisme, le capitalisme. Ce sournois destructeur de la planète et de l'humanité.


La recherche constante du progrès technologique à seule fin d’enrichissement personnel et égoïste affecte l’être humain dans son intégrité, ce qu'il représente, dans son ensemble. La destruction de notre planète est programmée, non pas par le désir d’une majorité de notre société, mais par l’entité se trouvant au fait de l’exploitation de l’homme par l’homme, la classe de ceux qui trouvent un avantage certain à détruire la planète, la classe de ceux qui exploitent, avec le plus grand mépris des humbles, avec le plus grand mépris de ceux qui les enrichissent.


Meilleurs vœux pour 2010 certes, mais la lutte des classes se durcira, et mes meilleurs vœux sont pour la classe des exploités, la classe des travailleurs, la classe des opprimés du système, la classe majoritaire de ce monde devenu fou.


Ensemble, la classe prolétarienne doit faire face, résister, pour un jour vaincre la minorité exploiteuse. Les jours meilleurs sont devant nous, mais il faudra se battre dur, se battre très dur, pour enfin vivre dans un monde meilleur, respectueux de tous et envers tous.
Pour cela, le salut du monde ne viendra uniquement que du socialisme. Toutes et tous, nous devons en être convaincus, si notre désir est de voir un jour naître une société juste et équitable.

 

Alex

02/01/2008

Message de Nouvel-An 2008

Bonjour,

 

Recevez mes meilleurs vœux pour 2008; et surtout meilleurs vœux de courage pour se battre contre l'ennemi du peuple, contre le Grand-Capital exploiteur.

 

Un message de Nouvel-An, un message d'espoir, un message à l'intention de celles et ceux qui n'ont sûrement pas les moyens de lire ce message, pour que nous pensions à eux, plus particulièrement.

 

Ils vivent dans la rue, ils n'ont pas les moyens de se vêtir convenablement, de se loger décemment, de se nourrir et se chauffer comme il se doit.

 

Ayons une pensée pour eux, et aidons-les comme nous le pouvons, dans la solidarité; et luttons pour que la pauvreté grandissante ne devienne pas le fléau du peuple.

Peuple assassiné en bonne et due forme, en toute légalité, par la bourgeoisie, par la minorité profiteuse.

 

La pauvreté ne devrait pas exister, la pauvreté n'a aucune raison d'être, à notre époque, et pourtant, vous qui lisez ce message et moi qui l'écrit, nous serons peut-être demain dans la rue, avec les exclus.

 

Ensemble, luttons, pour que cesse cette exploitation !

 

Nous vivons une ère de régression sociale sans précédent. Tout ce que nos arrière-grands-parents et grands-parents ont obtenu en luttant parfois jusqu'à la mort, nous sommes occupés de tout perdre en quelques années seulement. On ne compte plus les entreprises qui ferment, souvent sans raison valable, si ce n'est que pour la recherche d'un profit toujours grandissant, au seul bénéfice de cette minorité exploiteuse. Les entreprises privées, mais aussi publiques sont touchées de plein fouet par les manigances spéculatives des gens qui nous dirigent réellement, le patronat, les investisseurs, la bourgeoisie, le Capital.

 

Tout coûte de plus en plus cher, tout augmente, sauf nos salaires.

 

Nous sommes en guerre, le peuple est en guerre, une guerre perpétuelle contre la bourgeoisie. C'est la lutte des classes. Malheureusement une majorité d'entre-nous est anesthésiée par le superficiel, l'individualisme, le confort personnel, l'autosatisfaction.

 

Il n'existe aucune baguette magique permettant de gagner ces batailles; non, aucune recette-miracle non plus, mais seulement un concept, une idéologie, le socialisme, le socialisme vrai, et surtout ce  qui peut se résumer en un mot:

 

LA SOLIDARITE

12:28 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Morale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : socialisme, bourgeoisie, pauvrete, nouvel-an, exploitation, capitalisme, societe |  Facebook |

24/12/2007

Bonnes fêtes de fin d'année

untitled2c

11:26 Écrit par Socialisme-Solidarit dans Société | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvel-an, noel |  Facebook |